3 Étapes pour trouver un nom de marque

Aujourd’hui, on peut compter plus de 300 millions de compagnies dans le monde. C’est donc 300 millions de marques. Peu d’entre eux dominent le marché comme Amazon, Apple et Coca-Cola… Certains sont plus petits et d’autres sont seuls. Il y a tellement de marques qu’il est devenu difficile de trouver un bon nom disponible.

Malheureusement, ce n’est pas une étape à négliger. Le nom fait partie de la stratégie de marque et ignorer sa valeur serait une erreur.

Alors, comment faire pour créer un bon nom de marque?

Heureusement, il existe un processus qui permet d’y arriver sans avoir le temps de se décourager.

Selon Jonathan Bell, qui est un expert en stratégies de marque, c’est possible de relever le défi en seulement 3 étapes.

Tout d’abord, tu dois connaître les informations reliées aux noms de marque. À partir de là, tu devras choisir la meilleure piste de réflexion à emprunter dans ta situation. Pour te guider, il faudra que tu définisses l’identité de ta marque. Ensuite, tu pourras commencer à créer ton nom et pour finir il ne te restera plus qu’à le valider!

À la fin de la lecture de cet article, tu devrais être suffisamment outillé et inspiré pour trouver ton nom de marque!

1. Connaître les types de noms

Premièrement, tu dois savoir qu’il existe 7 catégories de noms. Les plus grandes compagnies du monde s’en servent pour créer des noms de marque appropriés à leur projet.

Chacune d’elles possède des avantages et des inconvénients, mais il reste que certaines sont de meilleures options que d’autres.

Les sept catégories de nom

  1. Éponyme

Les éponymes portent le nom de leurs fondateurs. Ils reflètent leur vision et leurs croyances. Jonathan Bell (CEO de Want et spécialiste en marque) te dirait que si tu es lâche ou que tu as un gros égo, ça peut être une bonne option!

Ex: Disney, Burberry, Tesla, Adidas, Estée Lauder.

Dans le cas de Tesla, ce n’est pas le nom du fondateur, mais bien un hommage à Nicolas Tesla et à ses inventions qui ont principalement été effectuées dans le domaine de l’électricité.

C’est une excellente référence pour un constructeur de voitures électriques.

  1. Descriptive

Les noms descriptifs décrivent l’activité principale de la compagnie dans leur nom.

Le problème est qu’ils paralysent une marque à mesure qu’elle se développe et cherche à se diversifier. Si tu as un site comme Apprendre-la-photo.com et que quelques mois plus tard tu aimerais créer un cours en ligne sur la vidéo, ton nom deviendra problématique.

Ex: American Airlines, The Home Depot, Toys R Us

  1. Acronyme

Les acronymes ont pour but de simplifier les noms descriptifs pour les rendre plus utilitaires.

Si ta compagnie se nomme Hongkong and Shanghai Banking Corporation et que tu veux prendre de l’expansion, c’est une bonne idée d’opter pour l’acronyme HSBC.

Mais règle générale, les acronymes sont difficiles à prononcer et à mémoriser.

Ex : H, UPS, HSBC, KTC

  1. Suggestif

Les noms suggestifs utilisent la suggestion pour rappeler l’expérience ou le positionnement de la marque. Ils sont singuliers, créatifs et font de puissants différentiateurs.

C’est une bonne stratégie parce qu’ils font des noms faciles à visualiser et difficiles à oublier. C’est parfait pour les compagnies qui ont de grosses ambitions.

  1. Existent: Uber, Slack
  2. Composer: Facebook, Ray-Ban.
  3. Inventer: Kleenex, Pinterest.

L’avantage des noms suggestifs composés est qu’ils ont un « One-Two punch ». Facebook se prononce en deux mots « Face-Book ». Cet attribut le rend encore plus facile à mémoriser.

  1. Associatif 

Les noms associatifs se servent de la métaphore pour nous aider à comprendre l’idée et la vision de l’entreprise. Ils communiquent une signification profonde qui résonne avec les personnes importantes pour la marque.

Ex : Amazon, Sirius XM, RedBull

Amazon est un bel exemple de métaphore. Située en Afrique, elle est en réalité la plus grosse rivière au monde. Et la compagnie offre la plus grande sélection de livres, vêtements et produits divers au monde. Bonne idée! N’est-ce pas?

  1. Langue étrangère

Les noms de langues étrangères utilisent une autre langue pour illustrer quelque chose de significatif pour la marque. C’est une excellente stratégie pour se différencier.

Ex : Samsung, Lego, Hulu, Zappos

Tu connais la marque Lego? Savais-tu que son nom se traduit par « Bien jouer » en Danish?

Et bien, maintenant, tu le sais!

  1. Abstrait

Les noms abstraits utilisent le pouvoir phonétique pour créer un nom de marque puissant. Ils sont souvent utilisés pour des produits luxueux.

Ex : Kodak, Rolex

Maintenant que tu es bien informé, il est temps de passer à l’étape suivante qui est de choisir la catégorie qui t’inspire le plus et de créer un nom qui est cohérent avec ta marque!

Évidemment, pour savoir ce qui est cohérent avec ta marque, tu dois avoir établi le message que tu veux transmettre par ton image de marque.

Selon Steve Job, tu dois connaître les valeurs que tu veux véhiculer et savoir à quels groupes de personnes tu t’adresses. Et ce, avant même de penser à trouver un nom.

2. Définir le message de ta marque

Pourquoi penses-tu que tu devrais concrétiser ton projet? Qu’est-ce que tu peux apporter de plus? Quelle est l’idée derrière ton produit ou service? Comment aimerais-tu qu’on parle de ta marque?

Après avoir répondu à ces questions, tu devrais avoir une idée claire de la mission et les valeurs de ton entreprise.

À partir de là, tu peux commencer à te creuser les méninges.

Imagine un nom qui est cohérent avec l’identité que tu viens de définir.

Nike est un bel exemple d’une marque qui est en harmonie.

Tu ne le sais probablement pas, mais son nom porte celui de la déesse de la victoire Niké dans la mythologie grecque. Bien penser, n’est-ce pas?

Sachant cette information, la valeur de la marque augmente probablement à tes yeux.

C’est un petit détail qui nous fait aimer Nike davantage, mais ce n’est définitivement pas la raison pour laquelle on achète leurs produits.

Du point de vue de Steeve Job, Nike est une des meilleures compagnies au monde au niveau marketing. Pourquoi? Parce qu’il réussit à nous faire sentir comme des vainqueurs en portant leurs souliers. Comment? Si tu prêtes attention, tu remarqueras que Nike ne parle pas de leur produit et ne se compare pas à Reebok pour la simple et bonne raison qu’ils ont leurs propres ligues.

Ils honorent de bons athlètes qui raisonnent avec leurs clients cibles.

Le message qu’ils véhiculent est « les meilleurs athlètes au monde portent des Nike. Si tu veux te sentir comme le meilleur athlète au monde, achètes des Nike! »

BOOM! Les gens qui se sentent concernés par ce message achètent le produit.

Et c’est pourquoi le message de la marque est primordial et que le nom n’est pas si important que ça!

La signification du nom de marque est importante uniquement pour le fondateur et les employés de l’entreprise. Il sert principalement à donner un sens, une mission et une ligne directrice à la compagnie.

Les clients eux n’ont généralement aucune idée de la signification des noms de marques qu’ils consomment.

Et pour le chiffre d’affaires des compagnies, tout ce qui compte c’est que le client capte le message qu’ils envoient.

Le nom c’est juste le nom!

Donc, ne mets pas toute ton énergie à le rendre parfait.

Mise plutôt sur le message que tu veux transmettre et aux personnes à qui tu t’adresses.

Crées un nom qui est cohérent et donnes-lui une personnalité grâce au branding et un visage grâce au logo!

Si tu ne trouves rien maintenant, laisses passer quelques jours. Les meilleures idées arrivent souvent dans un moment banal comme dans la douche, en voiture ou en parlant avec un ami.

3. Valider et vérifier

Une fois que tu as eu l’éclair de génie que tu attendais avec impatience, il ne te reste plus qu’à valider ton nom et vérifier sa disponibilité.

Validation

Poses toi les questions suivantes :

Est-ce que mon nom sonne bien?

Est-ce qu’il est facile à illustrer (branding, logo…)?

Est-ce qu’il est cohérent avec les valeurs de mon entreprise?

Est-ce que les gens vont comprendre la référence?

Est-ce qu’ils vont s’en souvenir?

En répondant « oui » à toutes ces questions, tu valides ton nom de marque.

Tu peux également chercher un avis externe.

Demande à des personnes représentatives de ton marché ce que le nom évoque pour eux. Leurs réponses devraient te donner un bon indice à savoir si tu es sur la bonne voie ou non.

Vérification

Si tu as la certitude que ton nom est bon, prends 5 minutes supplémentaires pour vérifier qu’il ne veuille rien dire de spécial dans une autre langue.

Une fois que c’est fait, rends-toi sur un site d’hébergement ou un site de vérificateur de nom et regardes la disponibilité de ton nom de domaine.

J’utilise personnellement SiteGround pour héberger mes multiples projets parce que son interface est simple, facile à utiliser et que le service à la clientèle est impeccable en cas de problème.

https://www.siteground.com/index.htm?afcode=800ea7e9a75352b38bf204baf851ad9f

Si tu planifies faire des affaires à l’étranger, effectues des recherches sur l’utilisation du nom d’entreprise dans les pays concernés.

Ensuite, enregistres ton nom au registre des entreprises à l’adresse suivante:

http://www.registreentreprises.gouv.qc.ca/fr/consulter/rechercher/default.aspx

Une fois que tout ça est fait, tu peux prendre le temps de constater que ton projet se concrétise enfin! Tu vas pouvoir commencer à bâtir ta marque sur une plateforme! Si tu as besoin d’aide pour ton image de marque ou la création d’un site web, n’hésites pas à me contacter!

Sur ce, j’espère que cet article t’a été utile dans ton processus de création de noms de marque. Si oui, n’hésites pas à me le faire savoir dans les commentaires!

Et n’oublies pas, peu importe ton nom, c’est ta personnalité qui détermine ton succès, c’est la même chose pour les marques!

Laisser un commentaire

Close Menu